đź“Ś Raspberry Pi 4B : Installation de Raspberry Pi OS et Jeedom, sur un disque SSD mSata

Tags: #<Tag:0x00007f7531211760> #<Tag:0x00007f75312112b0>

Raspberry Pi 4B : Installation de Raspberry Pi OS et Jeedom, sur un disque SSD mSata

Ce tutoriel est conçu pour vous faire installer Raspberry Pi OS 64 bits et Jeedom, sur un disque mSata, mais peut être suivi pour réaliser cette même installation sur une carte MicroSD.
- Le suivi de ce tutoriel n’exige aucune connaissance particulière.

Pour ce tutoriel, je pars du principe que votre Raspberry Pi 4B est livré avec un bootloader qui date au minimum de 09/2020 (depuis cette date, les Raspberry Pi 4B savent booter sur USB nativement).
- Si ce n’est pas le cas, en annexe de ce tutoriel, un guide pour mettre à jour le bootloader du Raspberry Pi 4B.

Matériel :
Un Raspberry Pi 4B, le modèle 4Go est largement suffisant pour Jeedom et son alimentation 3A.

Pour le boîtier du Raspberry Pi 4B, il s’agit d’un modèle avec refroidissement passif : 43.5°C en moyenne depuis son installation : iuniker.

Un disque SSD mSata (16 Go est suffisant pour Jeedom, mais plus le disque SSD est gros, plus il est fiable dans le temps) + boîtier USB et câble USB pour recevoir ce disque SSD.

  • Les disques SSD au format mSata, sont des disques « basse consommation Â», ils sont parfaitement adaptĂ©s pour les Raspberry Pi.

Le Raspberry Pi 4B possède 2 ports USB2 et 2 ports USB3. L’usage des ports USB3 ne fait pas bon ménage avec les dongles USB de type ConbeeII, Z-Wave, Bluetooth…
Remarque : Ce problème n’est pas lié au Raspberry lui-même, mais aux ports USB3.

Pour corriger le problème, il suffit de ne pas utiliser les ports USB3 avec ces contrôleurs radio.
- Si vous n’avez qu’un disque SSD mSATA à y placer, pas de problème, utilisez-le en USB3.
- Si vous avez des contrôleurs radio, n’utilisez pas les ports USB3.

Pour combler le manque de ports USB2, il est nécessaire de prendre un hub USB2 : Hub USB2 D-Link, il est livré avec une alimentation de 3A ainsi qu’avec le câble USB de liaison hub USB2 <=> Raspberry Pi 4B.
- Ce hub USB2 est plébiscité par la communauté, comme le reste du matériel cité dans ce tutoriel.

Le disque SSD sera alors raccordé sur un port USB2 du Raspberry Pi 4B et le hub USB2 sur l’autre port USB2 du Raspberry Pi 4B et les autres périphériques USB sur le hub USB2.
- Cette configuration corrige les problèmes cités ci-dessus.

Logiciel :
Raspberry Pi Imager, de la fondation Raspberry, ce programme permet de télécharger et de graver sur le disque SSD (ou sur une carte MicroSD) l’image de Raspberry Pi OS directement !

=> L’image 64 bits de Raspberry Pi OS 64 bits n’est pas encore disponible depuis ce programme, il faut la télécharger séparément, elle est disponible ici : Raspberry Pi OS 64 bits lite

Putty, pour se connecter en SSH sur le Raspberry Pi (Windows 10 intègre nativement un client SSH, il suffit de taper SSH en invite de commandes).

Dipiscan, pour récupérer l’adresse IP du Raspberry Pi sur votre réseau.

Installer Raspberry Pi OS Lite 64 bits sur le disque SSD mSata :
Depuis Windows, après avoir installé Raspberry Pi Imager, exécutez-le.

Système d’exploitation
Cliquer sur le bouton [CHOISISSEZ L’OS], sélectionner le menu tout en bas : Utiliser image personnalisée et sélectionner l’image téléchargée précédemment : 2020-08-20-raspios-buster-arm64-lite.zip

Carte SD
Cliquer ensuite sur le bouton [CHOISISSEZ LA CARTE], sélectionner le lecteur qui correspond au disque SSD (ou à la carte MicroSD)

=> Et enfin, cliquer sur le bouton [ÉCRIRE]

Le programme réalise les actions suivantes :

  • Gravure de la distribution sur le support
  • VĂ©rification de l’intĂ©gritĂ© de la gravure

Activer SSH :

  • Une fois le disque SSD flashĂ© avec Raspberry Pi Imager, il faut l’éjecter s’il n’est pas prĂ©sent dans l’explorateur de fichiers de Windows et le remettre ensuite.

Depuis l’explorateur de fichiers, se rendre sur la partition nommĂ©e « boot Â» (du disque SSD) et crĂ©er un fichier de type .txt nommĂ© : ssh

  • Il faut ensuite retirer l’extension .txt (le nom du fichier ne doit ĂŞtre que ssh)
    depuis l’interpréteur de commandes de Windows (cmd), saisir la commande suivante (remplacer x: par votre lecteur) :
    ren x:\ssh.txt ssh
  • Éjecter le disque SSD depuis Windows.

Raccorder le disque SSD sur le Raspberry Pi, le câble réseau et l’alimentation, puis attendre 1 minute (quand les LED du connecteur réseau clignotent, c’est bon, le Raspberry Pi a une adresse IP et peut être utilisé en SSH).

  • Avec Dipiscan, rĂ©cupĂ©rer l’adresse IP du Raspberry Pi (qui devra ĂŞtre fixĂ©e depuis votre box/routeur).

Avec Putty, se connecter sur le Raspberry Pi en SSH avec les identifiants par défaut :
Utilisateur : pi
Mot de passe : raspberry

Exécuter la mise à jour de l’ensemble :
sudo apt update && sudo apt full-upgrade -y

Cette action permet de mettre à jour le Kernel de Raspberry Pi OS et tous les packages inclus nécessitants une mise à jour.

Redémarrer :
sudo reboot


Configuration de Raspberry Pi OS Lite :
Se connecter en SSH avec les identifiants par défaut :
Utilisateur : pi
Mot de passe : raspberry

Exécution de la commande de configuration de Raspberry Pi OS Lite :
sudo raspi-config

Usage :
flèches haut / bas pour se déplacer
[Enter] pour valider
Echap pour retourner au menu précédent
<Finish> pour quitter

1 System Options
- S3 Password : Changer le mot de passe de l’utilisateur courant (pi) par un mot de passe à vous (sans rapport avec celui de Jeedom)
- S4 Hostname : Définir le nom réseau du Raspberry : jeedom
3 Interface Options
- P2 SSH : -> <Yes>
5 Localisation Options
- L2 Timezone : -> Europe/Paris
- L4 WLAN Country : -> FR France
6 Advanced Options
- A7 Bootloader Version -> E1 Latest Use the latest version boot ROM software
- A1 Expand Filesystem


Si cela n’est pas proposé automatiquement après l’usage de raspi-config :
Redémarrer :
sudo reboot


Optimisation de Raspberry Pi OS Lite :
Se connecter en SSH avec le compte pi et votre mot de passe.

Changement de la taille de mémoire libre avant d’utiliser le Swap :

Afficher la valeur par défaut (doit être 60) :
cat /proc/sys/vm/swappiness

DĂ©finir une valeur de : 10
sudo nano /etc/sysctl.conf

Ajouter le bloc suivant Ă  la fin :

vm.swappiness = 10

Ctrl + o pour sauver
Ctrl + x pour quitter


Configuration du Swap Ă  1Go :
sudo nano /etc/dphys-swapfile

Aller Ă  la ligne :

CONF_SWAPSIZE=100

Remplacer par :

CONF_SWAPSIZE=1024

Ctrl + o pour sauver
Ctrl + x pour quitter


De nouveau, faire la commande pour mettre Ă  jour le BootLoader :
sudo apt update && sudo apt full-upgrade -y

Redémarrer :
sudo reboot


Se connecter en SSH avec le compte pi et votre mot de passe.

  • ContrĂ´ler la taille du Swap avec la commande : ls -l /var
  • ContrĂ´ler l’usage du Swap avec la commande : free -m

/!\ Important : La modification ci-dessous, permet d’économiser de la charge CPU et 1°C sur la carte du Raspberry Pi 4B.
Elle n’est à réaliser que pour ceux qui ont un disque SSD. Ceux qui sont sur carte MicroSD ne doivent pas réaliser cette modification.

Demander au Raspberry Pi de ne pas rechercher en permanence une carte MicroSD et ainsi arrĂŞter le clignotement de la LED « ACT Â»
sudo nano /boot/config.txt

Aller Ă  la fin du fichier et ajouter les 2 lignes suivantes :

# DĂ©sactivation de la recherche permanente d'une carte MicroSD (et arrĂŞt de la LED)
dtparam=sd_poll_once

Ctrl + o pour sauver
Ctrl + x pour quitter


Redémarrer :
sudo reboot


Installation de Jeedom :
Se connecter en SSH avec le compte pi et votre mot de passe et saisir la ligne ci-dessous.

wget -O- https://raw.githubusercontent.com/jeedom/core/master/install/install.sh | sudo bash

Laisser faire jusqu’au bout.

  • Cette commande installe Jeedom dans la dernière version stable, ainsi que toutes les dĂ©pendances nĂ©cessaires Ă  son fonctionnement.

Redémarrer :
sudo reboot


Aller ensuite depuis un navigateur supporté (Edge basé sur Chromium ou Chrome) sur l’adresse IP du Raspberry Pi, le compte par défaut est admin et le mot de passe par défaut est admin.

Pour les anciens utilisateurs, il suffit alors de restaurer votre sauvegarde en ayant pris soin de l’envoyer sur Jeedom avant.

Ne pas oublier de fixer l’adresse IP du Raspberry Pi dans la box ou le routeur (action consistant à attribuer l’adresse MAC du Raspberry Pi à une adresse IP fixée), on parle de réservation d’adresse IP.

Journal des modifications

20210528 : Raspberry Pi OS 64 bits (20210528), Raspberry Pi Imager v1.6.2
20210417 : Ajout du config pour passer les mises Ă  jour du bootloader en stable + liens
20210323 : Mise en ligne du tutoriel

16 J'aimes

Mise Ă  jour du Firmware des Raspberry Pi 4B.

La mise à jour du firmware des Raspberry Pi4B se réalise automatiquement en saisissant la commande suivante :
sudo apt update && sudo apt full-upgrade -y

- La mise à jour s’effectue sur la branche définie par défaut.

En effet, il y a 3 branches possible, stable (recommandée) beta et critical
Pour connaitre ou modifier votre branche :
Voir la branche : cat /etc/default/rpi-eeprom-update
Changer la branche : sudo nano /etc/default/rpi-eeprom-update
La branche peut aussi être modifié avec la commande sudo raspi-config

La commande :
sudo rpi-eeprom-update permet de savoir quelle est votre version de firmware actuelle, sur quelle branche vous vous trouvez et s’il y a des mises à jour de disponible (dans le cas ou vous n’auriez pas effectué l’ensemble des mises à jour).
rpi-eeprom-update permet aussi de mettre à jour manuellement (pour revenir en arrière par exemple).

Informations supplémentaires :
A l’inverse des anciennes générations de Raspberry Pi, les firmwares des Raspberry Pi4B sont contenus dans des eeproms, alors qu’auparavant, tout était sous forme de fichiers (présents sur la carte MicroSD ou SSD, mais jamais de manière irréversible).

En cas de problème, l’application Raspberry Pi Imager, permet de créer une image de boot sur carte MicroSD qui permet de récupérer un firmware fonctionnel sur les Raspberry Pi4.

Bonjour @Fabrice

Depuis plusieurs semaines je fais le tour de la toile sur ce sujet. Et je tenais Ă  te dire que celui-ci est le plus claire de tous.
En suivant les étapes les unes après les autres, installation OK pour moi.

Merci beaucoup.

Maintenant direction la réservation d’adresse ip. :wink:

2 J'aimes

Bonjour tout le monde

Un grand merci à @Fabrice pour le tuto, ça marche nickel.

Je viens de remplacer ma box Mini+ (2016) par un Raspberry Pi 4 4Go, disque mSata et boitier ad-hoc, suite à plusieurs déconvenues avec la carte SD et tout les problèmes qui s’ensuivent…

J’ai suivi le tuto pas à pas, en installant directement sur le disque mSata en usb3, le RPI supportant nativement le boot usb.

Aucun problème si ce n’est un pataquès avec le mdp Jeedom au redémarrage : explication probable, le rajout dans le fichier de config de la commande pour désactiver le bluetooth en toute fin de procédure, après instal de Jeedom. J’ai tout repris, modifié le bluetooth avant d’installer Jeedom puis restauré ma sauvegarde Jeedom, qui est encore en V.3, l’upgrade en V.4 sera la prochaine étape.

Pourquoi désactiver le bluetooth ? J’ai récupéré la carte Razberry Zwave+ de la mini+, monté celle-ci dans le RPI. Au redémarrage, réinstal des dépendances, relance du daemon et hop, tout roule. Rien à voir avec la mini+, j’ai enfin une box réactive et qui devrait être stable longtemps.

Merci encore pour tout le boulot, si mon retour d’expérience peut intéresser quelqu’un, voilà, c’est fait. :+1:

1 J'aime

Bonjour @Fabrice

Je n’ai pas trouvé, en annexe, ce guide. Pourrai-je avoir un lien ?

Merci d’avance

Bonjour,

En fait, j’y ai travaillé… jusqu’à que cela ne soit plus utile. En effet, maintenant quand on fait un :
sudo apt update && sudo apt full-upgrade -y

La mise à jour du firmware se réalise seule, sur la branche par défaut.

1 J'aime

Merci beaucoup. J’attends mon disque pour pouvoir essayer.

J’ai rédigé un mini article sur la mise à jour du firmware des Raspberry Pi4B sous le 1er message.

Oui. Bien-sûr. J’ai vu cela. C’est bien ce tuto que je vais suivre …

Dans l’installation de Jeedom sur RPI, il est précisé : *** Important : Debian 10 (Buster) est la distribution officiellement supportée ***
D’oĂą ma question : quel est l’OS du « Raspberry imager Â» qui est recommandĂ© dans le ce tuto ?

Raspberry pi imager permet de graver l’image.
Celui en lien sur ce tutoriel est celui qui fonctionne sur Windows.
Mais c’est sans rapport avec Buster qui sera bien gravé par cet utilitaire.

C’était donc une question de néophyte ! Merci.

Salut Fab…une petite rectif ? avec ton updade
sudo apt update && sudo apt full-upgrade -y

2 J'aimes

Bonjour,

Un grand merci pour ce tutoriel, je vais en avoir besoin ce week-end pour installer Jeedom sur mon Raspberry que je reçoit demain.

Pourquoi avoir installer la version « Lite Â» plutĂ´t que la « Full Â» de Raspberry Pi OS 64 bits ?

Bonjour,

Tout simplement parce que vous n’avez pas besoin d’interface graphique d’une part et d’autre part cela allège le system de chose dont vous n’aurez pas l’utilité

4 J'aimes

Merci pour l’info, j’utiliserai donc la version lite.

J’ai un petit soucis a l’installation avec un Raspberry Pi4B 4Go, avec un mSata de 64Gb.
Mais je pense avoir un problème avec le boot USB, j’ai suivi la procédure jusqu’à l’étape de recherche de l’IP du RPI, et la je ne trouve pas le RPI.

J’ai donc soupçonnĂ© que le boot ne se faisait pas sur l’usb, j’ai donc recommencĂ© le tout avec une carte SD, pour pouvoir mettre Ă  jour le bootloader avec « sudo apt update && sudo apt full-upgrade -y Â».

La tout c’est bien passé, je me suis connecté avec Putty et mis a jour le bootloader, j’ai redémarrer le RPI. J’ai après retiré la carte SD pour y connecter la mémoire mSata, et démarrer le le RPI, et la pareil je ne trouve toujours pas l’IP du RPI…

Vous avez des idées ?

Bonjour.

Le DHCP est bien activé chez vous ?
Pouvez-vous brancher un Ă©cran/clavier pour voir ce qui se passe ?
La connexion est bien filaire ?

Le routeur est bien en DHCP, car sa a fonctionné avec la SD. Je pensais justement placer un écran aujourd’hui pour regardé ce qu’il se passait.
Alors il démarre bien sûr l’USB, mais c’est d’une lenteur incroyable… Sa fait 20 min maintenant qu’il est en processus de démarrage et n’as pas encore fini…
1633161421748649780282606094032

C’est soit le boitier, le cable USB ou le SSD lui même.
Vous avez quoi comme matériel ?

Je commencais a incriminer le mSata.
J’ai prit le mSata de votre tuto, car des MLC y en avait pas des masse en vente

Je remet l’image dessus, je vais voir ce que sa dit…

Testez avec un cable MicroUSB avant de réécrire le disque.

Regardez bien, le câble MicroUSB -> USB2 est compatible, cela ne sera juste pas en USB3 (pas d’importance pour les tests).