Lumière connectée

Bonjour

je suis un peu perdu dans les différents modules que l’on peut mettre pour connecter les lumières de mes différentes pièces en fonction des natures de boutons présents.
Je ne veux pas mettre d’interrupteurs connectés car je veux garder la fonction mécanique en cas de panne de mon système.

Pour le moment voici ce que j’ai fait :

  • remplacement en lieu et place 2 télérupteurs par des qubino rail DIN ZMNHSD1 sans problème cela fonctionne parfaitement bien avec des poussoir
  • ligne neuve un micromodule aqara avec neutre SSM-U01 dans un boite de dérivation pour l’extérieur et ça fonctionne aussi très bien.

Par contre j’ai voulu tester un micromodule Legrand sur une ligne existante à la cave et je ne sais pas trop comment cela c’est produit mais il a grillé (erreur de câblage)

Du coup j’aimerais vos conseils et schémas de câblage dans les cas suivants d’installations :
car si je pouvais éviter de griller 40€ à chaque mise en route ce serait pas mal

image
image

L’idéal serait de pouvoir le faire sur rail din en zigbee car compliqué de creuser certains murs
j’ai vu tous les schémas d’@Yves19 sur le télérupteur connecté Driva16 AX 4121700 mais je suis perdu complet pour voir le montage cible équivalent à mon point de départ

Je peux aussi le faire au niveau de l’interrupteur dans certain cas car j’ai du placo où je peux changer les pots. Du coup dans ce cas là il faut un module sans neutre ou avec neutre pour facilité l’encombrement et le câblage ?

Merci de votre aide

Le micro module Legrand nécessite un neutre pour fonctionner. Le seul moyen de le griller c’est d’inverser neutre et phase ou de tirer sur ce module plus de courant que supporté (au delà de 1.5 A en continu).

Si je comprends ton projet tu veux installer un va et vient comme présenté sur ton second schéma ? Dans quel but as tu mis le premier schéma avec un inter simple ?

Visiblement tu n’as pas de neutre qui passe par tes inters, donc le micromodule Legrand ne pourra pas être installé dans ces pots sauf a y ramener une ligne de neutre.

Seules solutions : installer le micromodule au plus près de la lampe à commander (là où on dispose de la phase coupée et du neutre) et s’assurer que les inters physiques sont soit shuntés soit rendus inopérants. Ajouter à leur place deux inter commande sans fil (des télécommandes cf ici [TUTO] Des commandes Zigbee bas coût et discrètes pour conserver ses anciens mécanismes POUSSOIRS) qui seront bindées (cf ici pour le binding [TUTO] Groupes et binding avec Phoscon ou Hue Essentials- Deconz) avec le micro module et aussi intégrés sous Jeedom par exemple. Ainsi tu auras un va et vient pseudo câble (fiable donc) tout en conservant la souplesse de la domotisation.

1 J'aime

Alors je ne veux pas faire spécifiquement de va et vient

J’ai les deux montages va et vient double et interrupteur normal unitaire.

A ta lecture je ne peux dans aucun cas conserver la partie mécanique de mes inter ?
En tout cas pas avec les legrand rail din et donc en changeant de protocole cela va être la même chose sur l’équivalent qubino je suppose ?

la seul solution va être de trouver un module adaptable sur mes montages simples en images dans mon premier post

C’est vraiment la merde en rénovation ces lumières

Si mais généralement avec des poussoirs (monostables) plutôt que des inter à bascule (bistables). Avec des équipements de commandes encastrés tu as trois éléments :

  • la platine : c’est l’élément qui se fixe à la boite d’encastrement et qui est générique pour tous les mécanismes qui peuvent ce monter dessus. Si tu as déjà la platine pas besoin de la changer
  • le mécanisme : c’est l’élément qui réalise la fonction tel que inter poussoir , prise électrique, sortie de câble, détecteur de passage , … Si tu as des inters à bascule il faudra remplacer le mécanisme par un inter poussoir
  • la finition : c’est l’habillage (doigts, couronne, plaque de finition …) qui apporte le style. Si tu as des plaques de finition pas besoin de les changer , par contre il est fort possible que tu aies à changer les doigts de commande.

Les montages en rail DIN sont à réserver aux télérupteurs principalement. Je ne vois pas comment tu peux mettre un montage DIN ailleurs que dans ton tableau électrique. Donc ce n’est pas une solution adaptée à la rénovation partielle d’un circuit éclairage. Comme tu n’as pas en plus de circuit télérupteur oublie cette solution.

Oui fort juste. Et la interviennent soit les inter connectés soit les micro modules connectés soit les lampes domotisées.

Le premier est un tout en un, généralement sans neutre , qui remplace et annule un ancien inter mécanique sans neutre. Il sert aussi bien en simple poste qu’en points multiples de commandes (par ex va et vient ). Il suffit d’un seul inter par circuit , les autres points de commandes étant des télécommandes (inter sans fil) à placer où semble bon (on peut remplacer un ancien mécanisme en mettant sur la même boîte d’encastrement la télécommande).

Le micro module lui, nécessite d’y adjoindre les mécanismes de commandes. On peut récupérer ses anciens mécanismes dès lors que ce ces derniers sont bien compatibles du mode de fonctionnement du module (poussoir, ou bascule, ou trois états). Son avantage réside dans le fait qu’on peut le placer un peu n’importe ou sur le circuit . Attention la plupart des micro modules nécessitent le neutre pour fonctionner ce qui généralement limite leur usage aux boites DCL (« cul de la lampe »).

La lampe connectée intègre dans son culot l’électronique équivalente à un micro module. Elle est donc directement pilotable depuis une ou plusieurs télécommandes . Ex Philips Hue, Lidl, IKEA, … Avantage : on installe la lampe en lieu et place de l’ancienne lampe classique, on shunte les interrupteurs physiques existants et on les remplace par leur équivalent télécommandes radio (donc non reliés au 220V) et le tour est joué. On peut même se passer de box domotique pour les piloter grâce aux fonctionnalités de bind en Zigbee ou d’association en Z-Wave.

Dans ton cas les trois solutions sont possibles. Les plus rapides à mettre en œuvre sont bien sur les 1 et 3 mais aussi potentiellement plus couteuses que la 2.
Ton choix doit être guidé par trois facteurs clefs :

  • la puissance que tu dois commuter (avec des lampes LED les dispositifs micro modules comme inters connectés sans neutre ne supportent pas plus de 200 à 300W maxi par circuit)
  • le look and feel (ergonomie) que tu attends des points de commande : même aspect que le reste de l’installation ? même toucher ?
  • la compatibilité avec la box domotique si tu veux aussi piloter ton installation au travers de cette box en sus des points de commandes physiques

Pour ça j’ai des ressort à mettre sur mes bistables (je cherchais le terme depuis ce matin) pour les mettre en monostable si besoin donc c’est pas vraiment le soucis ça j’ai la solution simple et rapide.
Ah oui je suis sur la gamme Schneider Odace pour simplifier.

Ok je passe ma route sur le rail din :slight_smile: cela m’arrange en soit car c’est une solution qui est à un tarif certain :hot_face:

J’aimerais évité ceci pour avoir le double usage mécanique en cas de panne et domotique quand tout va bien. C’est le coté WAF qui impose indirectement cette règle chez moi.

J’ai pris cette option sur lampe de bureau ou lampe de chevet car c’est assez facile de maintenir le courant pour que l’ampoule puisse être piloter et pour qu’elle route le réseau aussi. Ensuite ces ampoules je les pilote soit en scénario soit avec toutes sortes de boutons (SonOff, Aqara, Hue, IKEA, et même télécommande RFXCom). Après il faudra que je rationnalise mes gammes de boutons mais c’est pas le sujet ici

Alors ceci semble être une solution plus réalisable bien que j’ai des cas de figure mur ou autre compliqué mais là c’est du cas par cas. Donc on peut le mettre soit derrière la platine soit au plafonnier en fonction de la place et des accès possible si je comprends bien.

  • Je suis sur de la LED de partout de plus où moins forte puissance mais de la LED de partout.
  • Le look a été fait il y peu de temps mais avant que je tombe dans Jeedom donc je ne vais pas refaire toutes les prises et interrupteurs en si peu de temps (Madame ne le comprendrait pas et ne le voudrait pas)
  • Et je souhaite piloter effectivement ceci via Jeedom

Aujourd’hui j’ai plusieurs ampoules (Aqara, IKEA, Lexman et HUE), je voulais tester pour voir et je pense que HUE est vraiement un bon produit en possibilité et en qualité de routage je trouve par rapport au autres. C’est subjectifs mais c’est une impression forte dans l’usage.

Ensuite j’ai vu des micromodule aqara sans neutre ICI
avec ce type de câblage :
image image image

Qui peuvent correspondre à mon cas de figure si je me trompe pas.
Ensuite il semble qu’ils sont routeur et donc potentiellement bien se marier avec des capteurs de portes sur batterie par exemple

Mais sans neutre je n’ai pas vu grand chose donc le choix est limité

Je viens juste de voir que Schneider avait la gamme Odace en zigbee maintenant mais j’ai pas regardé le coté technique

Les modules sans neutre Zigbee peuvent faire l’affaire; attention cependant pas plus de 100W par circuit avec ces derniers. A mettre derrière un inter Odace ou dans une DCL. Il ne restera qu’à y connecter tes inters ODACE comme sur un des schémas fournis selon ce que tu veux obtenir. Odace fiat aussi des inters tfilaires connectés Zigbee et Bluetooth. Par contre ils ne sont pas encore complètement supportés par les plugs ins Jeedom. .

Les sans neutre de chez Aqara sont annoncés pour 1250W !
Ensuite 100W on est large sur de la LED en tout cas dans mon cas.

Oui Odace n’est pas encore présent dans les différents plugin mais je vais laisser les interrupteurs compliqué pour la toute fin :slight_smile: d’ici là il le seront sans aucun doute.

C’est bien là toute l’arnaque si j’ose dire des slogans des constructeurs.
1250W c’est sur une charge résistive pure et encore pb de dissipation thermique non pris en compte. Pour des LED qui ont un comportement capacitif le courant d’appel des électroniques de pilotage est au moins 10 fois supérieur au courant stabilisé; c’est pour cela que la valeur réelle de puissance admissible avec des LED est au moins 10 fois plus faible que pour une charge résistive. Essayer de faire passer plus de puissance pour des LED va irrémédiablement conduire à la destruction du module et assez rapidement. Pas de blague donc avec ce sujet :wink:

Oh que non la plus grosse puissance LED que j’ai c’est 40,6W dans mon atelier donc je suis large.
:stuck_out_tongue_winking_eye:
Ce qui m’intéresse plus c’est le type de montage en fait sur ce module qui est simple sur le type de circuit que j’ai au final.

Par contre en plafonnier c’est plus pénible qu’en cloison