Tuto : utilisation des nouvelles options du plugin thermostat (offset radiateur chaud)

Tags: #<Tag:0x00007fcbab6dc260> #<Tag:0x00007fcbab6dc120>

Bonjour à tous,

voici un petit tuto pour utiliser les nouveaux paramètres optionnels du plugin Thermostat, que vous trouverez dans l’onglet « Avancée » de vos équipements :
thermostat3

J’en profite pour adresser un grand merci à @Loic qui comme d’habitude a été très à l’écoute et très réactif pour ajouter ces possibilités !

  1. Les symptômes qui font que ces options vont vous intéresser

Vous utilisez le plugin thermostat en mode temporel, la période d’apprentissage est terminée ou presque, et pourtant lors des phases de chauffe importantes (température de la pièce à 15-16°C, et la consigne passe à 19°C par exemple), la température de la pièce fini par dépasser la consigne, avant de redescendre progressivement et de se stabiliser comme il faut :

thermostat1

Par ailleurs, vous constatez ceci sur la vue thermostat :

thermostat2

Il se passe un temps non négligeable entre la période de chauffe (= le chauffage est allumé) et la période où la température relevée par la sonde augmente.

Si vous êtes concernés par ces deux phénomènes, alors la suite pourrait vous intéresser !

  1. La cause de ce phénomène (les plus pressés peuvent passer au point 3 :slight_smile: )

Si vous avez eu la curiosité de passer les logs du plugin en debug et que vous les avez parcourus, vous aurez pu voir comment le calcul du temps de chauffe se fait. Il est relativement simple à comprendre (si on met de côté le smart start et l’apprentissage :wink: ) :

(consigne - température de la pièce) x coefficient de chauffage + (consigne – température extérieure) x coefficient d’isolation

Ce calcul se fait au début de chaque cycle, en fonction des températures relevées à cet instant. Or pendant les périodes de chauffe importantes, il faut généralement plusieurs cycles consécutifs dont le ou les premier(s) à 100 % pour atteindre la consigne. Et c’est là que ça se complique : quand le radiateur chauffe pendant tout le cycle, il est encore brûlant à la fin de celui-ci (logique!), ce qui signifie qu’il a encore beaucoup de chaleur à dissiper, et que l’élévation de température qui va en découler n’est pas encore mesurée par la sonde. Et même pour les radiateurs avec peu d’inertie, il se peut que la simple distance entre ceux-ci et la sonde, ou même le manque de réactivité de la sonde fait que la température affichée par la sonde est inférieure à la température réelle de la pièce une fois que l’équilibre sera retrouvé (radiateur froid, température de la pièce homogène, sonde ayant complètement pris en compte la nouvelle température).

En résumé, le calcul du nouveau cycle se fait avec une température intérieure sous-évaluée. Et si vous regardez la formule ci-dessus, vous verrez que la conséquence est que la puissance de chauffe sera SUR-évaluée. Résultat : la consigne est dépassée !

Solution : appliquer un offset pour le cycle suivant un cycle à 100 %. Le niveau de cet offset sera estimé par le rapport suivant (décalage temporel entre période de chauffe et période d’élévation de température mesurée par la sonde ) / (durée du cycle paramétrée)

On pourra même étendre la solution aux temps de chauffe longs mais inférieurs à 100 %, en diminuant progressivement cet offset à mesure que la durée de la chauffe diminue. C’est l’objet de la deuxième option.

  1. Le paramétrage de ces options

Dans un premier temps, il faut estimer le décalage temporel entre période de chauffe et période d’élévation de température mesurée par la sonde. C’est facile à faire à partir de la vue Thermostat, qui affiche un graphique très instructif :

thermostat2

Je sais, c’est la même image que précédemment, mais il faut bien que je meuble un peu pour faire sérieux :smiley:

Il suffit de repérer un cycle avec une chauffe importante, et déterminer le nombre de minute approximatif qui s’écoule entre :

  • le début de la chauffe et le début de l’élévation de température

  • la fin de la chauffe et la fin de l’élévation de température

Vous faites une moyenne des deux et vous avez le nombre de minutes de décalage. Dans notre exemple on peut l’estimer à 35 minutes.

La durée du cycle est quant à elle paramétrée dans l’onglet « Avancée » de votre thermostat. Dans notre cas, c’est 57 minutes.

thermostat5

L’offset à appliquer est donc de 35/57 = 61 %, qu’on peut raisonnablement arrondir à 60 % !

On met donc 60 dans le champ « Offset à appliquer si le radiateur est considéré chaud (%) ».

Et voici le résultat :
thermostat4

L’offset vient diminuer la puissance du deuxième cycle. Si le calcul de base donne 70 % de temps de chauffe, c’est en fait 10 % qui va s’appliquer (70 – 60 pour ceux qui somnolent déjà :smiley: ).

La deuxième option vient étendre ce principe, pour l’instant limité aux cycle à 100 % de chauffe : les cycles ayant un pourcentage de chauffe supérieur ou égal au paramètre « seuil de cycle où le chauffage est considéré comme chaud (%) » verront aussi un offset s’appliquer, de moins en moins important à mesure que ce pourcentage de chauffe diminue.
Dans le cas général, on peut fixer ce paramètre à 100 % - « Offset à appliquer si le radiateur est considéré chaud (%) », soit 40 % dans notre exemple. Résultat : l’offset du deuxième cycle sera de 60 % si le temps de chauffe du premier est à 100 %, de 40 % si le premier chauffe à 80 %, et de 0 % si le premier chauffe à 40 % moins.

Et voilà ! Merci aux courageux qui ont réussi à arriver jusque là :slight_smile: .

12 J'aimes

Très intéressant, je mets ce tuto de côté pour ma config.

Juste un détail : tu as 2 « 2. ». A renommer en « 3. » pour le deuxième pour « les plus pressés » qui le chercheront :wink:

Superbe tuto bravo

Salut super tuto bravo.
Néanmoins j’ai du mal à déterminer mes valeurs car j’ai plutôt une bonne réaction dans le graphique l’élévation de la température me semble pas mal mais le cycle est carrément trop long pour info je suis sur des cycles de 45min.
15770162834713545123597884830429
Dois-je peut être juste réduire le temps de cycle?

C’est corrigé, merci bien !

Bonjour,
effectivement le décalage entre chauffe et élévation de température semble minime, donc je ne pense pas que le problème vienne de là … Est-ce que la période d’apprentissage est terminée ? Si oui, est-ce une petite pièce dont la porte est parfois ouverte, parfois fermée ?

Yes l’apprentissage est terminé depuis un moment, en effet la pièce n’est pas non plus très grande est surtout les radiateurs sont surdimensionné 2 rad de 2000w rayonnant d’où une chauffe rapide.
J’avoue la porte de la pièce donne sur le hall qui n’est pas très chauffée.

J’avoue aussi le capteur température est côté porte à quelque mètre donc porte ouverte égale léger courant d’air dans le capteur je vais essayer de le bouger

En fait, quand je disais petite pièce avec porte parfois fermée, parfois ouverte, je pensais plutôt à la difficulté pour l’apprentissage de se faire normalement. J’ai eu le problème avec le chauffage de ma petite salle d’eau qui donne sur une chambre peu chauffée, et avec la porte entre les deux qui est très aléatoirement fermée. Quand la porte est ouverte, le coefficient de chauffage est énorme (petit radiateur qui doit chauffer une très grande pièce (salle d’eau + chambre). Quand la porte est fermée, le coefficient de chauffage est très faible, vu que le volume à chauffer est 5 fois moindre. L’apprentissage du thermostat doit jongler entre les deux, ce qui n’est pas possible. La solution que j’ai trouvée : désactiver l’apprentissage (pour cette pièce uniquement) une fois qu’il a atteint 50, ajuster “à la main” le coefficient qui va bien quand la porte est fermée. Comme ça, il fait certes un peu froid quand la porte reste ouverte, mais la température est parfaite quand on pense à la fermer …

Génial ! merci Sylvouille pour cette réalisation, j’ai hate d’essayé car tout a fait concerné avec mes radiateurs a inertie.
J’ai quand meme une petite question qui m’intrigue: le décalage de chauffe constaté en minute n’est il pas dépendant de la température extérieure ? En d’autre terme, le décalage temporel renseigné est il durable ?

Sauf cas très particulier (grosse passoire énergétique …), le facteur qui prime en période de chauffe importante est le coefficient de chauffage (fonction de l’écart entre température intérieure et consigne), et non le coefficient d’isolation (fonction de l’écart entre température extérieure et consigne). Donc le décalage de chauffe constaté pendant les grosses remontées en température (= augmentation importante de la consigne) n’est que minoritairement dépendant de la température extérieure. Après, l’idée de ce paramètre est d’améliorer la précision, pas d’atteindre la perfection :wink:

1 J'aime

j’ai essayé de mettre 25% dans l’offset mais je trouve que c’est pire qu’avant. j’avais presque 1 degré de plus que la consigne.
J’ai un cycle de 30mn. D’ailleurs pour des radiants électriques ca parait bien comme durée de cycle ou c’est trop court ?
Dans la capture il m’a fait 2 chauffes à 76%. Je suppose qu’avec un premier cycle à 76% il ne tient pas compte de l’offset si je n’ai rien mis dans “Seuil de cycle où le chauffage est considéré comme chaud (%)” ?
image

Bonjour,
je n’ai que des radiateurs à inertie, donc aucune expérience en radiants. Mais il me semble que de manière générale 30 min c’est quand même un peu court …
Sinon effectivement si tu ne mets rien dans “Seuil de cycle où le chauffage est considéré comme chaud (%)”, l’offset ne s’appliquera qu’après les cycles à 100%. Et dans ton cas, avec un offset de base de 25% et une chauffe à 76%, l’offset effectif aurait été de 1% (25 -100 + 76) même avec cette option renseignée avec 75%. Peut-être qu’il faudrait tester un offset plus fort (50% par exemple), avec 50% pour le seuil de cycle …

Bonjour, tres interressant en effet pour peaufiner les reglages. Mais comment faire pour que les releves de temperatures soit plus frequent afin d’avoir plus de precision dans lle calcul ?
Pour ma part j’ai parfois des releves espacés d une heure avec des sondes xiaomi aqara
Capture

@xavax59,

Plus ta pièce est petite et donc tu chauffes plus rapidement et plus il faut diminuer le cycle afin de recalculer plus souvent la puissance nécessaire au prochain cycle.
Autre chose vu t’as courbe de chauffe, avant d’utiliser les offsets, je te conseil de diminuer ton coefficient de chauffage! J’ai l’impression qu’il n’y a pas de régulation, la puissance reste à 100%.
Diminue également le coefficient isolation, car si la température intérieur est basse, celui ci est la cause que tu chauffes au delà de la consigne.

Merci pour les conseils. Du coup pour de chambre de petites chambres (12m2) avec des radiants de 1000w j’ai mis des cycles de 45mn. Et j’ai relancé un apprentissage. Ça paraît cohérent ?

Tu as un plancher chauffant, donc une inertie potentielle. Je mettrai un cycle de 30 min sans apprentissage avec un coefficient de chauffe de 80 et isolation de 3.
Tu essaies une journée. Si tu met trop de temps à atteindre la consigne tu augmentes le coef de chauffe.

Un grand merci à @sylvouille , @Loic et tout ceux qui ont participé à cette option qui, au début pour moi n’avait pas trop d’intérêt … car le plugin thermostat est vraiment complet.
Et puis je me suis dis "mais qu’est ce qu’il fait chaud chez moi… mais le radiateur est toujours en marche?!..:thinking: et :thinking::man_facepalming: :bulb: :smiley: mais c’est bien sur!!! On va tester ce fameux offset et BINGO! ça marche de ouf!!!

Alors encore une dernière fois M-E-R-C-I :v::+1:

Merci pour ce retour, ça fait plaisir de voir que cette nouvelle fonctionnalité sert à d’autres :wink: !

1 J'aime

Bonjour,
alors, @xavax59 et @Jerome_Lescure , et @TiTom_59 (et les autres :wink: ), avez-vous avancé ? Est-ce que ces options vous ont permis d’optimiser le fonctionnement de vos thermostats ? Est-ce que vous avez des retours d’expérience sur la manière de les utiliser (ou de ne pas les utiliser :-p ) ?

Pour l’instant j’ai fait un RAZ (jai modifié le temps de cycle) des thermostats donc j’attends la fin de l’apprentissage avant de regler l’offset. l’apprentissage est bientôt terminé.