Installation Photovoltaique Autoconsommation

Tags: #<Tag:0x00007f283ca94168> #<Tag:0x00007f283ca94050>

Bonjour à tous j’avais crée sur l’ancien forum sur ce sujet.
J’ai comme projet de mettre une petite installation d’autoconsommation photo voltaïque sur mon toit.
Je désire l’installer moi même et je n’aurai pas le droit d’injecter sur le réseau edf/enedis.
J’ai commencer à regarder un peu ce qu’il se fait et j’aimerai savoir si des personnes du forum sont équipé de cette manière pour avoir des retours.
L’installation,Gestion de la consommation pour ne pas injecter…
J’ai un peu avancé sur ce sujet, j’ai un devis
image
Je suis preneur de toutes informations, conseil …
Merci
Damien

Salut

Es-tu sur d’avoir besoin d’autant de puissance 1440Wc? Ma consommation de base est de seulement 600W par exemple donc je pense prendre 500-600Wc et de brancher directement sur une prise plutôt que sur mon tableau électrique.

Bonjour,
Pour ma part je suis équipé d’un kit de panneaux solaire en auto consommation. Ayant fait construire je m’étais orienté vers la solution du fabricant de tuile retenu en partie par soucis d’esthétisme. En effet ses panneaux s’intègrent en lieu et place des tuiles et permettent une continuité visuelle avec les tuiles.
J’ai 10 tuiles de 66Wc chacune soit 660Wc et même si je n’ai encore tous les relevés dans jeedom pour des soucis techniques par ailleurs j’ai pu constaté que sur les mois d’été je surproduisais par rapport au mode « veille » de la maison en journée. je suis autour de 500-550W de conso en veille, du coup un peu de surplus mais dérisoire. Je rejoins donc un peu @Tonio16 vis à vis de sa question.
Le micro onduleur fournis est un Micro-onduleur solaire APS YC500.
Pour le raccordement j’ai suivi les éléments du fournisseur :

image

En gros l’onduleur arrive sur un différentiel raccordé dans mon tableau électrique. La partie « haute » de ce différentiel raccordé au reste de mon tableau avec les barrettes d’équipotentialité, et la partie basse sur l’onduleur.

ATTENTION : avant intervention dans le tableau électrique même si arrivée EDF coupée il faut également couper le différentiel de l’onduleur par lequel arrive la production auto consommée.

un panneau de 360 Wc produit ses 360Wc dans les meilleurs conditions.
Ci joint les performence ds 1440Wc que j’installerai:
image

et ma conso des 12 derniers mois
image
En me basant seulement sur les HP car mes heures creuses sont la nuit je trouve que ça peu coller

je suis d’accord avec toi sur cette production théorique. A la base je ne cherchais pas à couvrir mon besoin sur la consommation de ma maison en veille, en construisant je ne pouvais pas vraiment me projeter sur cet aspect là.
Ce que je te partage est plus un retour d’expérience. Je n’ai équipé ma maison « que » de 660Wc pour des raisons budgétaires au départ.
Mais le constat que je voulais mettre en avant était que j’arrive à produire plus que je consomme dans certains cas. Ces cas sont essentiellement en journée sur la période de plus forte production quand personne n’est à la maison.
Je me pose la question sur en ajouter ou non, pour le moment je n’ai pas tous les éléments pour faire mes choix.
Dans les graphiques ci dessous on peut voir que grosso modo je gagne 55€ par an sur ma facture avec un investissement de départ autour de 3000€, il faut 54 ans pour amortir, sans compter sur les variations d’ensoleillement d’une année sur l’autre et sur la perte de production des panneaux de par leur vieillissement ou encore la panne de l’onduleur qu serait à remplacer. Du coup une solution en auto consommation sur dimensionnée par rapport aux besoins dans la journée n’apporte rien puisque la sur production est perdue.
Tout dépend de la consommation permanente de la maison, du mode de vie de ses occupants.
Je cherchais à attirer ton attention sur ce point, il ne faut pas se contenter de la consommation mensuelle de la maison en HP mais plus creuser sur la journalière pour voir si le dimensionnement de ton installation pourra être consommée par la maison.
Après chacun fait comme bon lui semble dans tous les cas :slight_smile:

Ci dessous mes courbes dédiées aux panneaux solaires :

image

image

La journée d’hier 100% ensoleillée avec le maxi à 415W (panneaux installés en 2016)

image

Pour finir, l’objectif n’était pas d’ouvrir un débat ou critiquer tes choix mais de t’alerter pour creuser encore un peu plus. Par exemple le creux de ma courbe d’hier ne correspond pas à un nuage mais à un arbre de l’autre côté de ma rue qui avec la hauteur actuelle masque un peu mes panneaux du soleil, ce qui n’est plus le cas plus tard dans l’année et ce qui n’est pas pris en compte dans les simulations.
Et l’objet de la question était essentiellement sur le raccordement sur l’installation, et là nous nous sommes un peu éloigné je crois.

1 J'aime

Merci pour tes conseilles, je vais sans doute commencer avec un peu moins de panneau alors :slight_smile:
Pour le surplus je pensais chauffer mon ballon ECS avec en le branchant à un triac afin d’adapter la puissance à la production

Bonjour,
A moins d’avoir un onduleur pour site isolé (donc sans réseau Enedis) tous les onduleurs ont besoin de la présence réseau (220V) pour démarrer donc d’etre raccordé à Enedis. Donc la consommation du foyer a tout moment et quel que soit l’ensoleillement doit etre INFERIEURE à la production sinon, il y a obligatoirement injection du surplus dans le réseau électrique ce qui est interdit par le contrat ou alors, il faut s’équiper d’un onduleur à dispositif « zéro injection » genre Frongius.
Toute fois pour une install de faible puissance, il y a des tolérances pour l’injection du surplus non consommé. Attention , le compteur linky va transmettre à Enedis la quantité ré-injectée

1 J'aime

Faux, les onduleurs Améicains SMA ne doivent pas avoir de Grid pour démarrer . Par exemple, un Sunny boy est installé derriere 10 panneaux solaires et raccordé directement à une pompe à chaleur . Le model Sunny boy 7000 peux fournir sans grid 50% de sa capacité maximum dans cette configuration, donc 3500w . Il y a plein de video sur youtube de ce type d installation qui permet de ne pas installé de batterie . pour du zero injection en Belgique , voici une petite doc fort sympathique

voici la réponse de la dictature énergétique du lobby énorme sur l énergie que l on a en Europe par SMA … =>
"
The Secure Power Supply is just for US inverters. These inverters are just UL certified, they have no European norms and they work in split-phase grids – 60Hz. The SBS 3.7, SBS 5.0, SBS 6.0 (battery inverters) would have the feature Secure Power Supply, like the US-PV inverters. But with this feature, the SBS is only capable to use the power from the battery to supply the loads, the PV-power (PV-inverter) cannot be use.
"

WEBINAIRE_SMA_Energy_Systems_HOME_Solutions_pour_le_stockage_d___nergie.pdf (1,3 Mo) .

Etant producteur d’électricité j’ai une install de 250KW en SMA: 18 XSMA SMC11000TL, 3 XSMA SMB 4000 3 X SB1700, bien sur raccordée au réseau. Lors de commissionnement ,que j’ai suivi étant responsable désigné de production, le technicien d’ENEDIS a fait le test de couper le réseau et a vérifier que tous les onduleurs s’arrêtaient. C’est absolument obligatoire: quand ENEDIS pour travaux coupe le secteur, les installation de productions doivent par sécurité pour les agents intervenant obligatoirement s’arrêter pour ne plus réinjecter de la tension sur le réseau. Les normes US ne sont évidemment pas applicables en France. Les modèles US de SMA n’ont pas la certif CE donc sont invendables en Europe. SMA à pour l’Europe et d’autre marchés ce qu’ils appellent la série Island hors grid. Une installation domestique est forcément raccordée à ENEDIS donc l’onduleur doit respecter la norme. Quand a faire tourner une centrale photovoltaïque en autonomie sans batterie pour alimenter une charge qui réclame une puissance dispo quasi constante et une tension stable est totalement folklorique. Actuellement à 19HOO le ciel est très couvert le soleil bas et le générateur de 250KW n’injecte que 56KWh.
Voici la prod aujourd’hui
Capture d’écran 2020-04-08 à 19.02.23
A 12h si je fournissais hors grid pour simplement 60KW pour une capa de 250Kwh théorique, je plantais mon install .

1 J'aime

c est pour [Dams] que je dis cela, pour son petit boiler , il peut mètre un onduleur en direct sans connexion au réseau grid . . Mais c est mieux alors d envoyé directement du DC du panneau raccorder directement sur la resistance du boiler avec simplement un thermostat qui coupe les panneaux ( normalement c est déjà inclus dans les ballons boilers. Si vous saviez le nombre de personnes qui injecte sur le grid sans rien dire … Bien sur avec une coupure en cas de perte de phase maitre . pour pas tuer le pauvre technicien sur son échelle . Personnellement, j ai déjà fais un test sans batterie et sans grid avec 2 sb5000tl20 et j arrivais a avoir du 230vac sans problème avec une consommation de 3000w ± et sans trop de nuages :o) é Kerdal , tu dois avoir un gros Jacuzzi pour toute cette énergie :o)

Oui, on peut toujours, mais perso concernant le 220V je pense que la bidouille doit etre évitée et il est préférable d’utiliser le matos pour ce qu’il a été prévus, mais je suis peut etre trop formaté :grinning:

Pour ce type de renseignements je te conseille d’aller voir et de poser les questions sur
https://forum-photovoltaique.fr/

les onduleur enphase iq7x couplé à une passerelle envoy metered coupe en cas d’injection. Dans ma config j’ai un onduleur par panneau. De plus ces onduleur empêche la production si pas de 220v afin de protéger les intervenant enedis…
@Kerdale oui je connais je vais allé faire un petit post afin d’avoir quelques conseilles

@jeanlegrand je désire installé tout ça sur le réseau car en priorité je désire éffacer mon talon de conso et si surplus chauffer de l’eau chaude sanitaire afin de ne pas couper mes onduleurs car injection réseau

Bien sur que si tu peut faire de l’injection
tu peut même faire de la vente de surplus
pour ce qui est des iq7 Enphase j’en suis équipé c’est un principe excellent par rapport a un onduleur de type string.

Le mieux serait d’attendre les iq8 qui permetrons de continuer a produire même en cas de coupure du réseau.

de plus l’avantage des onduleurs enphase c’est qu’il sont certifié et accepte le mode vfr2014 qui te dispense de consuel

@olive voulant faire lui même l’install, il ne peut donc prétendre à la revente du surplus , pour ça il devrait passer par une entreprise agrée qualipv et l’agrément etc etc.

Absolument pas

@olive As-tu des document pour affirmé ça. Je pense comme @Kerdale qu’il est impossible de revendre le surplus quand autoconstruction

Faut pas croire tout ce qui est dit sur ne net n’est pas parole d’évangile.
Comme toi au début j’ai parcouru les infos du net dans lesquels sont impliqué des installateurs qui prêche bien sur le contraire.

J’ai donc été me renseigner directement a la source (enedis division petit producteur) ou la des personne sympa mon explique que c’était possible.

Le seul truc a retenir c’est dans la création du dossier on te demande l’installateur.
Il te suffit de répondre en auto certifiant avoir réaliser ton installation sans l’aide d’un installateur et dans les règles de l’art.

(le coup de l’installateur badgé qualifelec est juste pour éliminé tout les escrocs)

Le document officiel dont j’ai vraiment eu besoin est l’autorisation de l’urbanisme et acte de propriété.
Pour le reste il suffit de suivre pas à pas la création de ton dossier sur le site enedis.

pour le reste on peut en parler en MP si tu veut

@olive merci pour ces informations, par contre il faut repasser un consuel?

Le consuel dépend de ton type d’installation si tu opte pour du enphase normé VFR2014 tu peut eviter le consuel.

regarde bien la toute dernière page de ce document:

1 J'aime