Jeedom - ca marche ou pas ? Sujet philo, vous avez 4H lol

Salut :wink:

Allez, un peu de provoc dans ce monde de brutes… Après tout, faire un peu de politique par les temps qu courrent ça peut être délassant pour ceux qui n’ont pas accès à la thalasso, piscine, spa !

La question philo du jour est donc avec de l’humour et au 200eme degré, pourquoi ce sont toujours les mêmes qui ont des galères !

Avec Jeedom, un plugin, leur matos etc. ?
La communauté est quand même énorme, ça fonctionne pour pleins de monde !

Alors pourquoi, systématiquement, on voit les mêmes avoir des soucis que les autres n’ont pas ?

Doivent ils jouer au loto ?
Doivent ils surveiller conjoints ?

Il est ou le bonheur il est ou ???

Si les autres font partie des chanceux, jouent-ils au loto ?
Si c’est eux les malchanceux, ont-ils joué au loto ?

Sujet de philo pour ce bac de juin, Avoir un Jeedom fonctionnel tient il de la chance, de l’utilisateur ou des développeurs ?
Vous avez 4heures avec these anti these synthèse et pas foutaise !! :wink:

5 J'aimes

Des noms on veut des noms … et puis non ils se reconnaîtront bien tout seul ! :rofl:

ps: Enfin une bonne catégorie discution Générale :upside_down_face:

Non on veut des noms ? Non de non !

Encore un autre sujet de philo, tu abuses LOL LOL LOL

1 J'aime

image

5 J'aimes

Ca y est Fabrice est en pleine dissertation et ce dit, il me fait quoi ce couillon !

Aussi con que le père :joy: :rofl: :joy: :rofl:

Moi qui croyais avoir fait une bonne copie, illustrée !

2 J'aimes

Salut,
Je crains que, sans jouer les pisse-froids, le résultat de ta consultation soit le suivant :
Jeedom est fait pour les geeks qui parlent entre eux.
Ce ne veut pas dire pour autant que je partage cet avis. Mais plutôt que de se poser les bonnes questions, il est plus facile d’incriminer les autres.

C’est comme dans la vraie vie, il existe des gens à problèmes. Quoi que tu fasses pour ces gens là, ils auront toujours des problèmes.

Tout le monde n’a pas le même usage. Ceux qui ne font que du monitoring sont peu impactés en cas défaillance, ils ne voient pas les problèmes ! À l’inverse, ceux qui développent une domotique entièrement automatique sont confrontés à tout un tas de problèmes. Des actionneurs qui déconnent, ça ne passe pas inaperçu ! Et niveau WAF, généralement, ça ne passe pas !

Du temps et de la persévérance !

Jeedom est une usine à gaz, qui n’a pour ainsi dire pas de limites, on peut faire vraiment ce qu’on veut avec, à condition d’y mettre les mains. C’est un avantage et un inconvénient. Un avantage, pour les geeks qui discutent entre eux et s’échange leurs trucs et astuces, leurs réussites et leurs déboires. Et surtout leurs déboires d’ailleurs, on ne pense pas assez à partager les trucs qui marchent…
Et, bien sûr c’est un inconvénient parce que le néophyte qui tente d’y mettre les mains, s’il n’est pas un peu beaucoup persévérant il peut devenir fou, voire désespéré.

Mais, ceci mis à part, je suis persuadé de la loi du 80 / 20, à savoir que 80% des utilisateurs n’utilisent que 20% des possibilités de jeedom - les fonctionnalités qui marchent bien et sont éprouvées, et pour cause - et donc pour eux tout va bien et tant mieux :smiley: on fait juste partie des 20%…

ps: j’adore l’idée d’avoir posté ce sujet merci!

2 J'aimes

Bonsoir,

Je pense avant tout que c’est une histoire de caractère…

Je suis tout nouveau dans la domotique (je me suis lancé en Février) et je suis plutôt fier de ce que j’ai réussi à accomplir grâce à Jeedom et sa communauté.
J’ai tout appris de zéro sans aucune connaissance et grâce au forum, grâce aux blogs et grâce aux youtubeurs j’ai réussi à m’en sortir en partant du principe qu’à mon niveau, je devrais certainement trouver la solution à mon problème en cherchant bien… d’autre préfèrent certainement poser la question et attendre la réponse.

Pour en revenir au premier message, je comprend également les problèmes de certains débutants car pour moi, si Jeedom est logique (en tout cas j’ai compris la logique) le rpi4 et linux c’est franchement une corde raide et je galère de ce côté là.
D’ailleurs je suis « planté » depuis dimanche suite à une modif du fichier /boot/config.txt faite en lisant un post de @Fabrice (je ne dis pas que c’est sa faute mais la modif semblait simple et adaptée à ma config, je l’ai appliquée et depuis impossible de retrouver un fonctionnement normal), je ne développerai pas ici, je tente de me débrouiller et si je n’y arrive pas j’ouvrirai un sujet. Tout ça pour dire que quand on n’a pas les connaissances on peut bloquer sur certains points.

A+.

Hello,

Jeedom ça marche plutôt bien, pas de soucis, même un peu trop bien, on s’ennuie car le plus difficile c’est d’avoir les idées des différents choses qu’on peut faire avec et de distinguer les choses qui méritent qu’on s’investisse et d’autre c’est wtf et useless … bref savoir de quoi vraiment on a besoin, tout un programme … (ça serait bien qq ateliers de présentation, petites demo de temps en temps)
Pour ça j’arpente de long en large le forum pour trouver de l’inspiration, autant y’a des choses vraiment intéressante à lire et on sent bien la passion, la maîtrise en face, d’autre sujets « j’ai un problème », t’as zero logs, zero info, zero contexte, voir souvent aucun rapport avec Jeedom, franchement respect à beaucoup d’entre vous pour votre pédagogie, ferveur, activité etc … à toujours vouloir aider, suis admiratif de ça … (j’en serai incapable, trop sec)

1 J'aime

Haha excellent sujet :slight_smile:

Pas sur que ce soit philisophique, mais plutôt une question de méthode.

Perso, j’implémente un truc, puis un autre, puis un autre.
D’expérience, la galère arrive quand on est noyé sous les sujets.
Exemple vécu : « Génial, Jeedom fait plein de trucs. J’installe ce module et celui-là !!! Hooo et celui-là !!! » Bref, 25 modules plus tard, et rien de bien intégré, c’est le bordel et rien ne marche comme on veut.

Jeedom n’est pas une usine à gaz, c’est un @$# de soft modulaire bien pensé. Il peut paraitre hostère, mais les capacités sont infinies car les limites sont notre imagination (d’ailleurs, je bloque toujours sur un sujet :cry:).

Bon finalement… Si, c’est un sujet de philo … C’est quoi nos limites :rofl:

C’est aussi une ode pour dire merci à tous ces doigts, ceux yeux et ces cerveaux qui nous simplifient la vie au quotidien.

Merci

1 J'aime

La responsable se trouve aussi dans le nombre de répondant à ce sujet.
Ceux qui osent et ceux qui osent pas.
Une communauté il y a des actifs et des passifs et souvent le nombre est plus important sur ces derniers

Bonjour.
Ah quel sujet philosophique voire ethnique.

Après trois ans d’expérience Jeedom (et bcp plus avec une domotique KNX et Zigbee sans Jeedom) et beaucoup de lectures et suivis de ce forum ainsi que de Discord et d’autres forums voici mon analyse (pour celles et ceux qui n’auraient pas décelé le trait d’humour pour positionner les propos qui vont suivre, voir ici : https://www.facebook.com/Rirechansons/videos/lanalyse-du-chicandier/630101374368547/) :

  1. Les adeptes de domotique non Jeedom, les plus nombreux. Je les positionne hors catégorie car ils ne font que passer au cas où, un peu comme ils iraient un week end à IKEA pour chercher des idées ou simplement voir ce qui se fait à la mode.

  2. Celles et ceux qui veulent une domotique Jeedom avec fonctionnement clef en mains et ne veulent pas soulever le capot (expression populaire signifiant « ne pas se préoccuper de comment ça marche et uniquement bénéficier des services offerts par le système ») : la solution : l’installation par un installateur agréé. Dans ce panel on devrait retrouver 95% des utilisateurs (les mêmes qui font construire un logement ou une maison et ne font eux mêmes leur électricité ou plomberie ou maçonnerie, ou charpente, ou …) qu’on peut qualifier de « quidams intelligents ayant souscrit une assurance tous risques ». Ne pas oublier le contrat de maintenance (comme sur une chaudière par exemple) pour dormir tranquille. Ils acceptent d’avoir une domotique qui ne fasse pas waouh mais le job , tout le job , rien que le job.
    Sur les forums ce sont les discrets intéressés, questions polies et excuses sincères en cas d’iconoclastie (néologisme de circonstance) d’une de leurs questions. Ils passent pour se rassurer sur ce qu’ils ont confié à un Pro.

  3. Celles et ceux qui ne sont pas du métier mais qui ont des connaissances pratiques et théoriques de la chose (la domotique, pas la gaudriole). 4% des utilisateurs que je désignerais par le vocable d’« amateurs éclairés ». On retrouve ici les acheteurs de solutions préinstallées HW +SW qui se réservent la mise en œuvre et l’installation des équipements (inter, capteurs, …) ainsi que le réglage du fonctionnement. Au plus ces utilisateurs utilisent les fonctions de base ainsi que les configurations par défaut. Ils assurent la maintenance eux-mêmes. Ce sont les plus actifs sur les forums car ils cherchent à évoluer en connaissances et en compétences sans faire appel à un tiers. Par la même ce sont les plus « sanguins » souvent pressés, râleurs et qui vont droit au but au détriment parfois des règles policées ; en contrepartie ils s’émerveillent à chacune de leur réussite.

  4. Les 1% restant sont les spécialistes, les experts, les aguerris (un de mes professeurs mentors aimait à nous répéter « Spécialistes en rien, bons à tout »). Là on arrive à ceux qui font du DIY l’alpha et l’oméga de leur domotique Jeedom. Tout est possible, tout est adaptable tout est automatisable. La moindre fonction n’a plus de secret pour cette catégorie et les toutes dernières évolutions yc beta sont implémentées dès leur parution. Sur les forums ce sont les masters (boss de fin de niveau diraient mes enfants) et sauveteurs des situations inextricables. Souvent perfectionnistes et générateurs d’idées très pointues. C’est la catégorie la plus disparate en termes de comportement. Des plus didactiques qui aiment transmettre et expliquer aux plus « fougueux » qui titillent la sous fonction de rang 4 qui ne fonctionne pas comme ils le voudraient et envoient valser les novices qui osent faire des suggestions perçues par les 4) comme une perte de temps.

Les 2) posent des questions qui énervent les 4) et passent leur chemin après de plates excuses pour parfois passer en catégorie1). Ils ne comprennent pas pourquoi changer une fonction quand cette dernière marche et apporte satisfaction
Les 3) arrivent à dialoguer avec les 2) et les 4). Ils sont un peu des deux ce qui les rend énervés par les questions dont ils détiennent les réponses, énervants avec les questions dont ils cherchent (ou pas) la réponse. Ils sont appelés soit à revenir en catégorie 2) soit à passer en catégorie 4) en fonction de la réussite de leurs échecs (une autre formule tip top d’un de mes professeurs).
Les 4) aiment bien donner des leçons aux 3) mais passent pour des extraterrestres pour les 2). Ils sont plus à l’aise avec les 4) entre eux. Après quelques temps passé sur les forums ils se lassent car la matière combustible leur manque ou bien ils se sont auto satellisés (lors d’une rupture technologique par exemple)

14 J'aimes

J’adoooore ! Merci @Yves19

C’est mon analyse :slight_smile:

2 J'aimes

Je pense que tu n’es pas loin de la vérité ! :wink:

1 J'aime

Ca marche avec tout ça :slight_smile:
J’adore :slight_smile:
Je suis sûr qu’on peut en faire un texte générique qui marche dans tous les cas et qu’il faudrait donner en sujet de philo.

Merci @Yves19
J’ai bien ri… :slight_smile:

C’est le seul but de ce petit billet humoristique
:face_with_hand_over_mouth:

1 J'aime