[TUTO] Utiliser Valetudo et le contrôler dans Jeedom via MQTT - Xiaomi V1 et Roborock S5 uniquement

Tags: #<Tag:0x00007fe3164a03c0> #<Tag:0x00007fe3164a02f8> #<Tag:0x00007fe3164a0208>

Salut a tous, ici nous allons apprendre a installer Valetudo sur un aspirateur Xiaomi, et a l’intégrer ensuite a Jeedom via MQTT

Qu’est-ce que Valetudo :
Valetudo est un programme qui permet d’utiliser un aspirateur robot Xiaomi sans utiliser le cloud, ni l’application d’origine, mais qui conserve toutes les fonctionnalités, et en ajoute même quelques unes, comme la sauvegarde de « zones » et de points « Go To », un peu comme le système de pièces des nouvelles générations de robots Xiaomi, attention cependant, pour l’instant cela ne fonctionne que sur les robots de 1ère génération, ou les Roborock S5.

Quelques images :

Les sources qui m’ont aidé pour y arriver :

Partie 1 : Installation de Valetudo :

Quand on lit la doc Valetudo, ça a l’air d’être un bordel pas possible, alors on va trier un peu
On aura besoin :

  • D’un aspirateur robot Xiaomi fonctionnel, peu importe le firmware installé, ne fonctionne pour l’instant qu’avec le V1 et le S5
  • D’un appareil sous une distro linux disposant du Wifi (j’ai essayé via VM ça ne semble pas fonctionner, si vous avez un rpi sous la main c’est parfait)
  • D’une image fw modifiée avec Valetudo, accompagnée de son MD5
  • D’une clé SSH publique
  • D’une poignée de neurones actifs, prenez un café avant de commencer :wink:

Nous allons commencer par la création de l’image, grâce à DustBuilder nous allons pouvoir générer un firmware que vous allez recevoir par mail, avec plusieurs options, je vous conseille ces options que vous trouverez dans l’image ci dessous, mais libre a vous :wink: :

  • Rendez vous ici ou

  • Nous allons utiliser le voucher « rockrobo »,

  • Entrer votre adresse mail

  • Choisir « Let DustBuilder generate a SSH Keypair for you »

  • Puis sélectionner « replace xiaomi adbd », « Préinstall valetudo 0.4 » (vous pouvez aussi choisir valetudo RE a la place, c’est un fork de Valetudo qui propose quelques options supplémentaires comme la gestion de plusieurs map si vous avez des étages) et enfin « preinstall nano »

  • Développer « experimental features » et sélectionner les fixresets 1 et 2 pour éviter que votre robot ne revienne à la version stock de son firmware après quelques temps

  • Pour terminer il faut choisir votre modèle et la base fw que vous souhaitez, sur laquelle s’appuiera Valetudo, 3468 est conseillé pour le V1 et 1886 pour le S5

  • Complétez le captcha si besoin, et cliquez sur Create job, vous recevrez un mail de confirmation, puis un nouveau mail dans l’heure contenant des liens vers le fw généré, ainsi que son MD5 et une archive (protégée par mdp) contenant la clé SSH

Maintenant nous avons tout le nécessaire pour continuer :

Nous allons commencer par organiser un peu les fichiers, pour s’y retrouver dans les commandes qui suivent je vous conseille de placer le fichier pkg généré dans un répertoire prévu à cet effet sur votre machine linux, dans cet exemple j’utiliserai /home/roborock

Dans ce dossier à côté du fichier pkg nous allons créer le fichier suivant : [nom_du_fichier_pkg].md5, dans mon cas se sera v11_001886.md5

Ce fichier devra contenir les éléments suivants : le MD5, suivi de l’emplacement et du nom du fichier PKG, dans mon cas (remplacez bien la somme MD5) : 5b784c9da84c73bfc0adcb9713feca79 /home/roborock/v11_001886.pkg

Ensuite nous allons créer un environnement virtuel python :

Ouvrir un terminal, (si possible avec l’accès SU, sinon nous utiliserons sudo devant chaque commande) et utiliser les 5 commandes suivantes (la première installe les packages python nécessaires, les autres créent l’environnement virtuel) :

apt-get install python3 python3-pip python3-venv python3-dev
cd ..
mkdir flasher
cd flasher
python3 -m venv venv

Puis nous allons activer cet environnement virtuel et installer wheel et miio qui serviront à communiquer avec le robot :

source venv/bin/activate
pip3 install wheel
pip3 install python-miio
cd ..

Tout est maintenant prêt de ce coté, a ce point nous allons réinitialiser le robot, qui va récupérer son fw d’origine, et se mettre en mode point d’accès wifi, pour pouvoir ensuite lui envoyer notre firmware modifié, pour cela :

  • Pour le S5 on maintient les touches spot et retour à la base, et quand le robot dit qu’il va réinitialiser le wifi on appuie brièvement sur le bouton reset situé à côté de la led wifi, en maintenant toujours les boutons spot et retour à la base, après quelques secondes il devrait annoncer un retour aux paramètres d’usine, cela peut prendre 10 minutes.

  • Pour la V1 c’est la même chose, on appuie sur le bouton home, puis reset, et on maintient home jusqu’à l’annonce vocale

Une fois que le robot a redémarré, connectez-vous a son point d’accès wifi, et récupérez le token grâce à la commande suivante :

mirobo --debug discover --handshake true

Une fois ce token récupéré nous allons pouvoir flasher le nouveau firmware avec :

mirobo --ip 192.168.8.1 --token [votre token] update-firmware [emplacement]/[nom de votre fw]

Si vous avez suivi exactement mon tuto, la commande est donc la suivante (changez le token)

mirobo --ip 192.168.8.1 --token 123456a7890 update-firmware /home/roborock/v11_001886.pkg

Vous devriez avoir une barre de chargement qui s’affiche, cela peut prendre quelques minutes, et si cela fonctionne une fois à 100 % le robot annoncera la mise à jour, encore une fois cela peut prendre une dizaine de minutes.

Une fois la mise à jour terminée on va vouloir connecter le robot au wifi de la maison, utilisez l’adresse du robot sur un navigateur http://192.168.8.1

Rendez-vous dans « settings » puis « Wifi » et renseignez le SSID et le mot de passe de votre Wifi.

Votre robot utilise maintenant Valetudo, et ne communique plus du tout avec l’extérieur, vous pouvez le gérer depuis n’importe quel appareil pouvant accéder à votre réseau local en utilisant son adresse IP, il est d’ailleurs possible de protéger l’accès http par mot de passe dans settings – Access control depuis l’interface web

Nous allons également installer la voix Française :
Télécharger une voix ici : https://dustbuilder.xvm.mit.edu/pkg/voice/
Envoyer la voix au robot depuis l’interface web dans settings – Sound & Voice

Et enfin rendre la carte persistante :
Depuis l’interface web, settings – persistant data – cocher « enabled » et sauvegarder

Pour faciliter l’intégration à jeedom, je vous conseille de ne pas lancer le robot avant d’avoir terminé la partie 2, car cela posera problème avec l’intégration a JMQTT. Si une carte a déja été créée je vous conseille de la supprimer dans l’interface de Valetudo sous Settings > Persistent Data > Reset Map

En cas d’urgence :
Au moindre problème, si votre robot ne répond plus, ou si Valetudo ne vous convient pas, vous pouvez revenir au firmware original en utilisant la procédure de réinitialisation décrite plus haut :wink:


Partie 2 : Intégration a Jeedom via JMQTT
Nous allons maintenant passer a la partie qui nous intéresse, l’intégration a Jeedom, si il est toujours possible d’utiliser le plugin Xiaomi Home pour les actions classiques en renseignant l’IP et le Token du robot (certaines fonctions, notamment les zones, semblent ne pas fonctionner de cette manière), l’utilisation du protocole MQTT va nous permettre de contrôler le robot de manière bien plus précise, et surtout d’avoir un retour sur l’état des consommables, les erreurs, etc …

Les prérequis :

  • Un aspirateur sous Valetudo
  • Un PC avec accès au meme réseau local que le robot
  • Un client SSH gêrant les clés d’authentification, pour simplifier j’expliquerais la procédure a suivre avec Putty pour Windows ou OpenSSH pour Debian (fonctionne avec d’autres distros), qui devront être installés avant de débuter
  • Une clé SSH reçue par mail a la création de l’image de Valetudo (il y en a en fait 2 dans l’archive que vous avez reçue, l’une pour la version Putty, l’autre pour OpenSSH, on vous laisse le choix des armes :slight_smile:
  • Le plugin JMQTT

Se connecter au robot à l’aide d’un client SSH

Pour activer le protocole MQTT sur votre aspirateur, nous allons devoir modifier un fichier texte en y accédant via SSH

Pour cela nous aurons besoin de nous authentifier sur le robot a l’aide de la clé reçue par email :

Sous Windows

Une fois Putty installé, on va chercher la clé avec l’extension .ppk, et on l’ouvre avec le programme Pageant (ou « PuTTY SSH authentication agent ») intégré a Putty.
Un petit logo bleu devrait apparaitre dans votre barre de notification Windows, affichant la (ou les) clés actuellement utilisées.

Une fois cela fait, on ouvre Putty, et on renseigne l’adresse IP locale du robot, on laisse le port sur 22 et le type de connexion sur SSH, ensuite on peut ajouter un nom a la connexion et la sauvegarder si besoin (facultatif), et enfin on valide avec Open.

A la première connexion une fenêtre peut apparaître vous demandant de vérifier l’authenticité de l’hôte, dans ce cas choisissez Oui

Une invite de commande s’ouvre vous demandant login as:, entrez root, puis validez avec entrée

Si tout a fonctionné, quelque chose comme ceci doit s’afficher, la dernière ligne doit absolument terminer par root@nom_du_robot:~#

login as: root
Authenticating with public key "imported-openssh-key" from agent
Welcome to Ubuntu 14.04.3 LTS (GNU/Linux 3.4.39 armv7l)

 * Documentation:  https://help.ubuntu.com/
Last login: Thu Apr  2 05:46:53 2020 from 192.168.1.54
root@rockrobo:~#

Si c’est le cas nous sommes prêts a passer à la suite.

Sous Debian

(Non testé, je n’utilise pas Open SSH, dites moi si des choses clochent)

On ouvre le terminal, et ou ouvre l’agent SSH avec un Shell grace à la commande :

ssh-agent $SHELL

On ajoute ensuite la clé SSH :

ssh-add /chemin_de_la_clé/nom_de_la_clé.id_rsa

Si cela a fonctionné une ligne commençant par Identity added: devrait apparaître

Nous sommes maintenant identifiés, plus qu’à se connecter avec :

ssh 192.168.xxx.xxx (remplacez par l'IP locale de votre robot)

Si un message de ce type apparait a la première connexion, répondez par yes

The authenticity of host '192.168.xxx.xxx' cannot be established.
DSA key fingerprint is 
Are you sure you want to continue connecting (yes/no)?

Enfin une ligne login as: devrait apparaitre a laquelle nous répondront root

Si tout a fonctionné, quelque chose comme ceci doit s’afficher, la dernière ligne doit absolument terminer par root@nom_du_robot:~#

login as: root
Authenticating with public key "imported-openssh-key" from agent
Welcome to Ubuntu 14.04.3 LTS (GNU/Linux 3.4.39 armv7l)

 * Documentation:  https://help.ubuntu.com/
Last login: Thu Apr  2 05:46:53 2020 from 192.168.1.54
root@rockrobo:~#

Si c’est le cas nous sommes prêts a passer à la suite.

Activer la fonction MQTT de Valetudo :

A partir d’ici la méthode sera la même sous Windows comme sous Linux, nous allons modifier le fichier config.json du robot à l’aide de l’éditeur de texte nano que nous avons intégré a notre image de Valetudo a la première étape. Si nano n’est pas installé et que les commandes suivantes ne répondent pas, pas de panique nous pouvons l’installer manuellement avec la commande apt-get install nano.

La commande pour éditer le fichier config.json :

nano /mnt/data/valetudo/config.json

Effacez le contenu du fichier et remplacez le par ce qui suit :

Remplacez la ligne Broker_url avec "mqtt://ip.localede.votre.jeedom"

Il est aussi possible depuis ce fichier de restreindre l’accès a l’interface web du robot par mot de passe en passant la valeur "httpAuth": {"enabled":} de false, à true, et de modifier les identifiants username et password

  "mqtt": {
    "enabled": true,
    "identifier": "rockrobo",
    "topicPrefix": "valetudo",
    "autoconfPrefix": "jeedom",
    "broker_url": "mqtt://192.168.1.28",
    "provideMapData": true,
    "mapSettings": {
      "drawPath": true,
      "drawCharger": true,
      "drawRobot": true,
      "border": 2,
      "scale": 4
    }
  },
  "dummycloud": {
    "spoofedIP": "203.0.113.1",
    "bindIP": "127.0.0.1"
  },
  "httpAuth": {
    "enabled": false,
    "username": "valetudo",
    "password": "valetudo"
  },
  "allowSSHKeyUpload": true,
  "map_upload_host": "http://127.0.0.1"
}

Enregistrez en pressant les touches CTRL + X

Il vous sera demandé si vous souhaitez sauvegarder le document, pressez Y pour valider.

Le robot envoie et reçoit maintenant des informations via le protocole MQTT

Configurer le plugin JMQTT

Pour qu’un appareil communique en MQTT, il lui faut un Broker, c’est une sorte de serveur qui va faire transiter des informations, les différents clients (ici le robot et jeedom par exemple) vont communiquer via un systeme de publication et de souscription que l’on comprendra mieux au fur et a mesure du tuto, pour faire simple, on a fait en sorte que l’aspirateur publie des informations, comme le ferait un journal, on va maintenant paramétrer JMQTT qui installera à la fois le Broker, qui va donc distribuer ce message, comme un kiosque a journeaux :sweat_smile:, et le client avec lequel on en profitera pour s’abonner a ce journal :innocent:

On installe donc le plugin JMQTT, et on va directement dans ses paramètres, on l’active, on installe les dépendances, puis on coche la case installer Mosquitto localement, puis on sauvegarde, Mosquitto sera notre Broker.

On ouvre ensuite Plugin > Protocole Domotique > JMQTT

Choisir Ajouter un broker, on lui choisis un petit nom, comme « Broker » par hasard.

Cocher la case Ajout automatique des commandes

Régler le Qos sur 1 ce qui assurera une bonne communication entre les appareils du réseau (attente d’un accusé de réception, si pas d’accusé, envoi du message a nouveau)

Dans l’onglet Broker on laisse les paramètres d’origine puisque c’est ce que nous avons renseigné dans le fichier config.json du robot.

Sauvegarder. Le broker est maintenant paramétré.

Maintenant nous allons inclure le robot a JMQTT, on retourne sur l’accueil du plugin dans Plugin > Protocole Domotique > JMQTT

Pour faciliter l’intégration à jeedom, je vous conseille de ne pas lancer le robot avant d’avoir terminé cette étape, car la présence d’une carte enregistrée posera problème avec l’intégration a JMQTT. Si une carte a déjà été créée je vous conseille de la supprimer dans l’interface de Valetudo sous Settings > Persistent Data > Reset Map

Sélectionner « Ajouter un équipement », donner un nom au robot, configurer l’équipement en lui attribuant un objet parent, une catégorie, sans oublier de cocher la case « Activer »

Vérifier que le Broker associé soit celui que l’on a créé plus tot, et inscrire l’équipement au topic suivant : valetudo/#, enfin laisser le Qos a 1 et sauvegarder.

Les commandes sont créées au fur et a mesure, et la page est rechargée plusieurs fois on peut patienter 1 minute afin que toutes les commandes soient reçues.

A partir d’ici ça fait un peu peur, les commandes info remontent mais sont toutes regroupées, on va devoir les séparer, pour cela on passe l’affichage des commandes en JSON en haut a droite de la page, a cette étape si une carte est enregistrée sur le robot cela peut etre très long, voire impossible, il faudra dans ce cas supprimer la carte.

Une fois l’arborescence JSON déroulée on y voit un peu plus clair, toutes les informations envoyées par votre robot sont ici, il faudra cocher celles que vous voulez activer puis sauvegarder pour que ces commandes apparaissent de manière individuelle ensuite.

Voici un exemple des commandes info que j’ai extrait pour mon utilisation (on remarquera entre autres la durée de vie des composants) :

Maintenant que les commandes info sont présentes, on peut lancer le robot pour qu’il crée une carte, on profitera de ce temps pour créer des commandes Action afin de contrôler le robot, voici une liste de mes commandes, avec les données dans l’ordre pour :
Nom | Topic | Valeur

Démarrage | valetudo/rockrobo/command | start
Pause | valetudo/rockrobo/command | pause
Retour à la base | valetudo/rockrobo/command | return_to_base
Trouver | valetudo/rockrobo/command | locate
Arrêter | valetudo/rockrobo/command | stop
Nettoyage spot | valetudo/rockrobo/command | clean_spot

Toutes les commandes de base sont présentes (je teste la variation de puissance puisque j’ai du mal a trouver les bonnes valeurs, je l’ajouterais dés que cela fonctionne)

En plus de cela nous pouvons prédéfinir des pièces et des points « Go To » pour le robot, je l’utilise pour que mon salon soit nettoyé 2 fois par jour en mon absence (je travaille en coupure) et que la maison soit totalement nettoyée tous les dimanche soir afin d’être propre pour le weekend (puisque mon « Week End » tombe sur le Lundi et le Mardi), et qu’après chaque passage lorsque ma présence est détectée dans la maison le robot aille se positionner tout seul devant la poubelle en attendant d’être vidé, puis retourne vers sa base 5 minutes plus tard.

Pour cela il faudra enregistrer une carte sur le robot en le laissant nettoyer une fois la maison, puis depuis l’interface web de Valetudo, se rendre dans l’onglet « Zones » et créer des zones pour chaque pièce que vous pensez nettoyer individuellement.

De même pour les « Goto Locations » pour demander au robot de se rendre a un endroit précis, et les « Forbidden Markers » qui regroupent les murs virtuels et les zones interdites.

Une fois ces zones créées on peut les intégrer a JMQTT de la même manière que les autres commandes action, voici les paramètres a utiliser :

Nom de la zone | valetudo/rockrobo/custom_command | {"command":"zoned_cleanup","zone_ids":["Nom de la zone dans Valeduto (attention aux majuscules etc)"]}
Nom du groupe de zones | valetudo/rockrobo/custom_command | {"command":"zoned_cleanup","zone_ids":["Nom zone 1","Nom zone 2","5 zones maximum"]}
Nom du point Go To | valetudo/rockrobo/custom_command | {"command":"go_to","spot_id":"Nom du point dans Valetudo"}

Avancement du TUTO en cours

4 J'aimes

Très intéressant merci :+1:

CAR, je ne supporte plus la rotation de la carte sur le v1 et l’influence que cela a sur mes zones prédéfinis…

Tu confirmes que l’on peut fixer cette carte et donc les zones ?
Que ce passe t’il en cas d’erreur de nettoyage du robot ? La carte est réinitialisée ?

Wow merci pour le tuto
j’ai un roborock v1 et le fait de me passer du cloud me trotte la tete depuis un moment.

Bon il faut que je trouve un pc sous linux (et du temps) pour me lancer
vivement la suite du tuto

Merci pour vos réponses, c’est encourageant, j’essaie de commencer la suite du tuto dans la journée, mais je ne connait pas encore parfaitement MQTT, alors j’y vais a taton :wink:

@Theking31 Pour l’instant j’utilise Valetudo depuis seulement 2 jours, alors pour le coup je ne peux pas te dire pour la rotation de la carte, ce que je sais par contre c’est que les zones sont très faciles a gérer, et même a modifier, si vraiment il devait y avoir une rotation de ta carte il faut moins de 5 minutes pour remettre toutes tes zones en place, pas besoin de chercher les coordonnées etc :wink:
Pour le reste le firmware de base est la dernière version officielle (1886) donc le robot va agir de la même manière, que ce soit pour la navigation, les erreurs éventuelles etc, d’ailleurs en bidouillant avec les infos qu’il m’envoie en mqtt j’ai remarqué un topic “errorDescription”, donc je vais gratter un peu pour voir si il peut détailler l’erreur (Problème de capteur laser, brosse principale bloquée, roues bloquées etc … je veux voir si il envoie des infos différentes dans ces cas précis)
Donc en cas d’erreur comme avant il attend sur place que tu le débloques, et une fois débloqué il reprend son travail … ce que je n’ai pas testé c’est la batterie faible pour savoir si il allait se charger avant de reprendre ou il en était, mais encore une fois la base du firmware étant la même il n’y a pas de raison :slight_smile:
Pour finir sur la réinitialisation de la carte ce que j’ai essayé en Valetudo 0.4.0 c’est de le mettre dans une pièce qu’il n’avait pas encore découverte et le lancer, il a créé une nouvelle carte, et quand je l’ai remis dans son environnement habituel il a retrouvé la carte … a voir si on peut le reproduire ou si c’etait un coup de chance, dans tous les cas le fork Valetudo RE propose lui de sauvegarder plusieurs cartes si besoin …

@Neji Merci :slight_smile: un vieux PC portable avec une carte wifi et un USB live (je ne sais pas si ça se fait encore mais Ubuntu proposait de démarrer directement sur la clé sans installer l’OS il me semble) et c’est parti :wink:

Je suis trop fan merci beaucoup pour ce tuto je ne connaissais même pas l’existence de ce firmware, aussitôt lu aussitôt installé.
Par contre je suis particulièrement friant pour le mqtt j’attends avec impatiente ton tuto là dessus j’ai réussi a l’inclure dans jmqtt par contre je ne connais pas les commande pour faire appel au nettoyages de zones.

@TiTom_59 Merci du retour, désolé pas eu le temps de continuer le tuto du coup, mais si tu as réussi a le faire remonter dans jmqtt voilà comment avoir les commandes de zones et go_to :

Topic :
valetudo/rockrobo/custom_command

“Valeur” pour la commande de zone, ou de zones multiples :
{"command":"zoned_cleanup","zone_ids":["Nom de la zone dans valetudo","nom de la seconde zone si besoin","5 zones max"]}

Valeur pour la commande Go To : {"command":"go_to","spot_id":"Nom du point Goto dans valetudo"}

T’es au top merci beaucoup.

Édit: tu a modifié de quelle manière le fichier du robot car c’est surtout préconfigurés pour Home assistant.

@TiTom_59 J’ai utilisé l’editeur de texte nano en ssh pour modifier config.json comme suit :

nano /mnt/data/valetudo/config.json

  "mqtt": {
    "enabled": true,
    "identifier": "rockrobo",
    "topicPrefix": "valetudo",
    "autoconfPrefix": "jeedom",
    "broker_url": "mqtt://192.168.1.28",
    "provideMapData": true,
    "mapSettings": {
      "drawPath": true,
      "drawCharger": true,
      "drawRobot": true,
      "border": 2,
      "scale": 4
    }
  },
  "dummycloud": {
    "spoofedIP": "203.0.113.1",
    "bindIP": "127.0.0.1"
  },
  "httpAuth": {
    "enabled": false,
    "username": "valetudo",
    "password": "valetudo"
  },
  "allowSSHKeyUpload": true,
  "map_upload_host": "http://127.0.0.1"
}

Pour le broker URL change le bien pour ton broker, ou si tu n’en a pas pour l’URL de ton jeedom et crée un broker sous JMQTT

Ctrl+x pour sauvegarder, et Y pour valider il me semble

Attention par contre si tu as déjà créé des zones et des points go to ils sont aussi présents dans ce fichier, si tu les supprimes il faudra recommencer :slight_smile:

Après avoir modifié le fichier j’ai lancé une commande reboot mais je ne suis pas certain que ce soit nécessaire

Encore une fois je ne suis pas développeur, j’ai modifié le fichier config a taton parce que je n’y connait rien, ça fonctionne parfaitement chez moi, mais il se peut que ce ne soit pas le plus optimisé du monde, si il y a mieux n’hésitez pas a partager :wink:

Oui c’est bien ce que j’ai fait donc j’ai eu la même logique en faite je te demande surtout parce sous jmqtt ça me créer plusieurs topic, et dans l’équipement quand je veux afficher le json la roue cranté tourne sans cesse je vais revoir mon config.json du robot merci encore .

Désolé pas mal de boulot ces derniers jours je devrais avoir le temps de terminer tout ca Lundi ou Mardi :wink:

1 J'aime

Pour info j’ai tenté le fork valetudo RE je le trouve plus complet et en français, je trouve ça fun aussi de pouvoir le gérer avec telegram.
A bon entendeur

Très intéressant et très bien détaillé :slight_smile:

Good job!

merci pour le tuto
je l’ai enfin installé, c’est top !

par contre, bien que j’ai modifié le config.json je n’arrive pas à l’inclure ds jmqtt :frowning:

edit : je me rend compte qu’a chaque reboot et modif des paramètres, mon config.json réinitialise le paramètre mqtt :weary:

edit 2 : c’est bon j’ai lancé la commande service valetudo restart :slight_smile:

J’arrive à avoir les infos via mqtt
lancer les commande de bases
mais j’aimerai bien avoir ton tuto mqtt pour en savoir plus et aller plus loin :slight_smile:

Oui je suis vraiment désolé je ne me suis pas penché dessus depuis la première partie du tuto, du coup même chez moi je n’ai pas terminé la configuration, mais avec ces 2 semaines de confinement a la maison je devrais trouver le temps (et le courage :innocent:) nécessaire pour terminer tout ça :wink: c’est pas compliqué c’est juste un peu chiant a mettre en place :slight_smile:

Je te remercie, et finalement en cherchant, j’ai trouvé les commandes pour lancer l’aspi !
Vraiment au top ce Valetudo ! merci pour la découverte.

Sais tu si via MQTT, il y a moyen de récupérer la map ?

Dommage que cela soit sous LInux :frowning:

j’ai utilisé un live usb débian sur mon pc portable :slight_smile:

Tu as un lien stp que je regarde ce que c’est ? Merci :slight_smile:

bon j’ai la poisse, impossible de flasher ce p***** de fwm .

J’ai tout (fwm, token, …) mais quand lance l’update j’ai ça

Going to update from /home/pi/roborock/v11_003468.pkg
INFO:miio.updater:Serving on 0.0.0.0:34501, timeout 10
INFO:miio.updater:Using local /home/pi/roborock/v11_003468.pkg (md5: 6201ff1d70e3a9bb34764c8f92ad3b4a)
Hosting file at http://192.168.8.233:34501/v11_003468.pkg
Update started!
  0%|                                                                                                                             | 0/100 [00:05<?, ?it/s]
ERROR:miio.updater:No request was made..

ça cause chinois mais ça reste à 0

ça m’énerve !